Dailymotion doit mourir en France. C’est un principe de protectionnisme nécessaire qui vient d’ailleurs d’être rendu officiel par Montebourg, qui a préciser d’ailleurs en avoir parlé avec Moscovici. C’est terrible cette incompétence économique… L’échec du rachat de Dailymotion par Yahoo! prend une tournure politique. Après le tollé suscité par l’intervention d’Arnaud Montebourg dans ce dossier, cette affaire a provoqué un nouveau couac au sein du gouvernement. Juste un autre. À l’origine du capotage de cette opération, le ministre du Redressement productif qui a assuré, à l’issue du Conseil des ministres, que cette décision de s’opposer au rachat de la pépite française par Yahoo! a été prise «en relation» avec Pierre Moscovici. Une information démentie par la suite par le ministre de l’Économie et des Finances. «Ce n’est pas un dossier dans lequel j’ai été particulièrement impliqué, contrairement à ce que j’ai pu lire ici ou là, a réagi Pierre Moscovici lors d’une conférence de presse. Je n’ai pas eu tous les éléments en ma possession. À la question de savoir s’il avait été informé par Arnaud Montebourg, il a répondu: «Nous avons eu une conversation à ce sujet mais qui est restée extrêmement générale, il n’y a pas eu de réunion, de décision conjointe sur ce dossier». Bref, c’est l’ambiance au sein du gouvernement qui vient une nouvelle fois de faire la démonstration de son incompétence, inefficacité, et de sa démence dans le concept économique. C’est bien dommage, car DailyMotion n’aurait que bénéficier d’un tel rachat, le plaçant à armes égales de YouTube. De son côté, la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem assure que la position défendue par le ministre du Redressement productif est bien celle du gouvernement. «Il est absolument naturel que l’État défende les intérêts de ses entreprises. L’enjeu était d’éviter la disparition de Dailymotion ». On a du mal à voir comment Dailymotion aurait pu disparaitre, mais nos amis politiques en plus d’être intelligents, sont également clairvoyants. Je me demande s’ils commencent à voir le mur qui s’approche… A lire également dans l’Agence Séminaire.

 

Comments are closed.