Depuis que leur arrivée au Royaume-Uni a été annoncée par le secrétaire à la Défense, Gavin Williamson, plus tôt ce mois-ci, les avions sont en train d’être préparés pour le voyage, ce qui pourrait se produire à partir du 5 juin. Le commandant en chef de l’escadre, Scott Williams, représentant principal du Royaume-Uni à Beaufort, a déclaré que la date exacte du déménagement n’a pas encore été confirmée et qu’elle dépendra d’un certain nombre de facteurs, notamment de la météo. Avant leur atterrissage imminent à la RAF Marham, Norfolk, il a déclaré: « Nous avons vraiment le sentiment que nous sommes arrivés très rapidement au point où nous sommes prêts à prendre certains de nos avions et à les renvoyer au Royaume-Uni pour que le 617e escadron peut déclarer la capacité opérationnelle initiale à la fin de l’année. « Pour nous, il est clair que le moment est venu, nous sommes prêts. « Pour ceux qui resteront derrière, évidemment nous allons être triste de voir partir nos collègues, mais nous savons que dans un an, tout le monde va être de nouveau ensemble à la RAF Marham et construire la Force de Foudre britannique. » Wg Le Capf Williams est également commandant de l’escadron 207, qui deviendra l’unité d’entraînement du F-35 britannique à partir de juillet 2019. Les jets des deux pays se trouvent dans une ligne mixte sous les pare-soleil dans la chaleur brûlante de la Caroline du Sud, exploitée par les États-Unis et le Royaume-Uni comme une seule unité d’entraînement, VMFAT-501 les Warlords. À l’intérieur du hangar principal, les avions de guerre sont également entretenus conjointement, le Wg Cdr Williams ajoutant: «Nous volons les avions des uns et des autres, nous nous organisons tous les jours les avions des autres». Interrogé sur la question de savoir si les neuf avions de combat britanniques qui partiront vont affecter le programme de Beaufort, il a dit qu’il ne pensait pas que ce serait le cas, car le personnel devrait également rentrer en Grande-Bretagne. Source : Vol L39

 

Comments are closed.