Alors que le tribunal arbitral du sport a permis, dans un jugement rendu public jeudi, aux athlètes sanctionnés lourdement (plus de 6 mois) pour dopage de participer aux JO après leur suspension, Sebastian Coe a quant à lui défendu sa politique de fermeté. «Ma position est bien connue et je n’ai pas changé d’avis à ce sujet, je suis pour une suspension à vie, a déclaré le président du Comité d’organisation des Jeux Olympiques de 2012. Notre politique vis-à-vis du dopage reste la tolérance zéro. Nous fournirons ce dont le CIO a besoin pour effectuer les tests pendant la compétition comme en dehors.»

Denis Oswald, le président de la Commission de coordination du CIO, en visite à Londres cette semaine, partage la déception de l’ancien athlète. «Nous sommes déçus que le tribunal d’arbitrage ne nous ait pas suivis. Nous devons accepter cette décision, mais le sujet n’est pas épuisé. Nous travaillons pour trouver le moyen de faire respecter la règle à long terme.» (Avec AFP)



Comments are closed.