Sommes-nous encore en état de droit ? C’est une question qu’on peut se poser, au vu des agissements d’un certain candidat LR ces dernières semaines.
Voici un candidat qui poursuit sa campagne, malgré la situation catastrophique dans laquelle il plonge son parti. Il est accusé d’avoir créé des emplois fictifs ? Il se maintient. Il ne peut se déplacer sans entendre des slogans tels que « Fillon, démission » ? Il se maintient. Personne n’a jamais vu sa femme à l’assemblée nationale ? Il s’accroche. Les ténors du parti le lâchent ? Il persiste ! C’est simple : plus tout s’oppose à lui, plus il devient hargneux. Il fait entendre qu’il faut de la vaillance, il se définit comme un résistant. Mais il fait preuve d’une irresponsabilité phénoménale. Quand il poursuit sa campagne en réagissant aux accusations par le mépris, il éreinte la France, qu’il fait passer pour un antre de la corruption. Dans beaucoup d’autres pays, un politicien n’aurait pu poursuivre sa campagne plus de deux jours après les révélations du Canard enchaîné. Quand monsieur Propre revient sur la déclaration qu’il avait donnée quelques semaines plus tôt, il porte atteinte à toute la sphère politique. Cette confiance n’était certes pas bien lourde, mais là, cette attitude va marquer les esprits. Quand il prétend que tout ça est un coup de Hollande, il bascule carrément du côté obscur de la politique : c’est tout notre système qu’il remet en cause. Et lorsqu’il affirme qu’il se passera des élus, il ne vaut pas mieux, à certains égards, qu’un Donald Trump… C’est un vrai mystère : pourquoi Fillon ne renonce-t-il pas ? Entend-il tenir jusqu’à la date limite où plus aucun LR ne pourra prendre sa place ? Souhaite-t-il acquérir l’immunité que lui donnerait la présidence ? Pense-t-il réellement qu’un parlementaire qui fait preuve de si peu de droiture, ment devant la France entière et dénigre les institutions peut être bénéfique ? A mes yeux, le Thatcher de la Sarthe est la pire chose qui soit pour les LR.

 

Comments are closed.